Affiner ma recherche

Animaux bienvenusAvec ou sans suppléments (Passez la souris sur l'image pour connaitre le détail)

Couchages

Sur les Chemins de Saint Jacques

chemin-de-saint-jacques-1475497964.jpg

Dans les pas des légions romaines et des pélerins de Saint Jacques

Via Domitia démarre dans les Alpes, au col du Mont-Genèvre (summae Alpes) à 1858 m d'altitude. De là elle suivait la vallée de la Durance jusqu'à Glanum, près de l'actuel Saint-Rémy de Provence.

Dans les Alpes de Haute-Provence, elle passait par Segustero / Sisteron. La cité était un nœud routier. Ce carrefour de routes était dû au passage possible de la Durance, difficile à traverser partout ailleurs, en un point resserré de son cours (30 m seulement). C’était le seul pont en dur sur la Durance jusqu’au XIXe siècle. La cité occupait la vieille ville actuelle. La Via Domitia la traversait en son milieu, sur les actuelles rue Droite et rue de la Saunerie. Elle reste ensuite sur la rive droite de la Durance.

Elle gagnait ensuite Val-Saint-Donat et Ganagobie. Aux pieds du plateau de Ganagobie, la via franchissait le Buès sur un pont en arc haut de 10 mètres. Ce pont, plusieurs fois restauré, porte aujourd'hui la route montant à Lurs.

Elle atteignait ensuite Alaunium / Notre-Dame-des-Anges. C'était la station la plus importante dans cette portion de route, au milieu de la plaine de Lurs. Elle passait ensuite au centre de la plaine de Mane. Au lieu-dit Tavernoure devait se trouver très probablement un relais (taberna). Au sud de Saint-Michel-l'Observatoire, elle franchit le Reculon grâce à un gué encore visible aujourd'hui. Construit en grand appareil, il mesure 25 mètres de long et six mètres de large. Elle franchit ensuite le col des Granons.

On arrivait alors à Catuiacia / Céreste où on a retrouvé quelques vestiges de l'antique mutatio. Un pont franchissait le ruisseau de l’Aiguebelle, un ouvrage magnifique à deux arches. Les deux culées et la pile centrale, conservées dans le lit du torrent, reposent sur une vaste semelle de pierre, en gros blocs assemblés avec soin, capable de résister aux crues violentes de l'Aiguebelle. Le pont dit romain sur l’Encrême date en fait du XVIIIe siècle.

Bien que destinée à la circulation des légions romaines, les marchands empruntent rapidement cette voie. Plus tard, ce sont les fonctionnaires de la République puis de l’Empire qui l’utilisent. La construction de cette voie fut bénéfique à l'économie locale grâce aux échanges qu'elle permit entre les cités.

56 locations dont 44 réservables en ligne correspondent à votre recherche
Tri par :
Afficher la légende
  • Gîte

  • Chambre d'hôtes

  • Camping

  • City Break

  • Regroupement d'hébergements