Le tout premier Gîte de France à La Javie dans les Alpes de Haute-Provence en 1951

L'exception ordinaire ou la création du premier gîte rural de France

C'est à La Javie, en 1951, qu'a été créé le premier gîte rural de France dans une ancienne grange réaménagée. Depuis, les Alpes-de-Haute-Provence sont fières d'une tradition d'accueil en milieu rural héritée de générations d'agriculteurs soucieux d'offrir au plus grand nombre des vacances conviviales en partageant la passion de leur métier et l'amour de leur terre.

En savoir plus : le village de La Javie

Au confluent de la Bléone et de l’Arigeol, La Javie serre ses maisons grises au pied d’une petite butte surmontée par la modeste chapelle Notre-Dame. Au loin, on aperçoit les crêtes du Cheval Blanc qui ferment le bassin de la Bléone. Tout autour, s’étendent des terres agricoles fertiles irriguées consacrées, dès le XVIIIe siècle, à la culture de fruitiers : d’abord des prunes, que l’on commercialisait sèches –les célèbres pistoles- puis, après le grand gel de 1929, des pommes et des poires. Dans les années 30, on comptait environ 5000 arbres fruitiers sur la commune et, en 1945, le géographe Blanchard parlait de la « huerta » de La Javie. Aujourd’hui, seuls quelques arbres aux troncs noueux égaient encore les prairies de leurs ramures fleuries.

Les hébergements labellisés Gîtes de France à La Javie et dans les environs, de nos jours
 

La France, un pays en pleine mutation

Les années 50 sont, pour toute la France, la période de la reconstruction. Le traumatisme de la Seconde Guerre mondiale s’estompe peu à peu pour les nouvelles générations et les gouvernements successifs multiplient les grands projets, même si trois sujets les occupent prioritairement : les transports, l’école et l’Europe.

Heureusement, les subsides du plan Marshall aident à cette reconstruction. C’est l’époque de la grande industrialisation, en particulier dans l’automobile. Chaque année, environ 100 000 paysans quittent leur ferme pour devenir ouvriers. L’exode rural touche cruellement les campagnes et en particulier les zones de montagne.
Ces bouleversements économiques s’accompagnent de grands changements sociaux. Les femmes ont le droit de vote depuis 1945, la même année a été créée la Sécurité sociale, deux ans plus tard les premiers comités d’entreprise. En 1956, les congés payés, qui depuis 1936 duraient 15 jours passent à 18. La France entière se met à rêver de vacances et la 3cv devient la voiture emblématique des ouvriers et des classes moyennes. Pourtant, dans les années 50, 6% des Français seulement partent en vacances, ils seront 30% dans les années 60.

De nouvelles initiatives voient le jour, en particulier dans le secteur du tourisme social. Les colonies de vacances se multiplient pour accueillir les enfants du baby boom (900 000 naissances par an). En 1953, le CNJA (Centre National des Jeunes Agriculteurs) crée l’association Agriculture et tourisme. Et, en 1959, pour la première fois, apparaît un commissariat général au tourisme au sein du gouvernement. Entre temps, le premier village de vacances, Renouveau, a vu le jour à Courchevel en 1954. Partout, associations et pouvoirs publics conjuguent tourisme et éducation populaire.
 

Le premier Gîte de France créé en 1951 à La Javie dans les Alpes de Haute-Provence

Et ainsi naquit le premier gîte rural

La situation des Basses Alpes est alors très préoccupante. Ce pays essentiellement agricole, peu industrialisé, qui a beaucoup souffert de la guerre, voit chaque jour ses enfants partir vers les villes. Les campagnes se vident et l’on ne compte plus les maisons inhabitées. D’autre part, les agriculteurs qui restent, pour la pluspart sur des exploitations devenues trop petites, ont bien du mal à s’en sortir.

C’est alors qu’Emile Aubert, maire de Barcelonnette et conseiller général, interpelle le secrétariat au tourisme et le ministère de l’agriculture. L’idée de cet ingénieur, ancien résistant, est originale. Il s’agit de créer un revenu supplémentaire pour les agriculteurs en restaurant le bâti ruineux tout en offrant à des familles urbaines modestes la possibilité de vacances à la campagne. Depuis quelques années, les Logis de France ont fait leur apparition et les habitants du littoral, en particulier les Marseillais, ont pris l’habitude de venir passer leurs congés dans les Alpes du Sud. Le projet d’Emile Aubert séduit. Le Crédit Agricole et le Crédit Hôtelier acceptent de prêter aux agriculteurs pour les travaux de restauration. De son côté, le ministère de l’agriculture dégage une subvention.

Reste à trouver des agriculteurs qui acceptent de se lancer dans l’aventure. Ce seront Lucien et Denise Roche de La Javie. Durant 37 ans, ces pionniers recevront leurs hôtes avec attention et gentillesse, créant ainsi un nouveau lien entre ville et campagne.

Deux ans plus tard, le deuxième gîte est installé à Saint-Clément-sur-Durance dans les Hautes-Alpes. Le mouvement est lancé, l’exemple de La Javie sera suivi dans toute la France. En 1955, naît la Fédération nationale des gîtes de France. Depuis, le tourisme rural n’a cessé de se développer.
 

Allo Chambres d'hôtes
Allo Chambres d'hôtes

 

 

 

Allo Chambres d'Hôtes

Réservez une chambre
à la dernière minute

 

0826 04 01 00

 

Service 0,15€/min + prix appel

Nos promotions
Nos promotions

Partez en vacances dans les Alpes de Haute Provence et bénéficiez de nos promotions ou de nos offres spéciales. 10%, 20%, 30%, nuits offertes, grands gîtes à petits prix, capacités modulables... Découvrez ici tous les avantages dont vous allez pouvoir bénéficier dans quelques secondes en cliquant sur le bouton Réserver !...

Avis des internautes
Avis des internautes

Les avis des internautes affichés sur ce site sont certifiés AFNOR (norme NF Z74-501). Pour les internautes, il s'agit d'un repère de confiance : ces avis conformes à la norme sont transparent et vérifient la preuve de consommation. Des avis certifiés donc réels, fiables et non truqués.

Le Passeport Vacances
Le Passeport Vacances

Le Passeport Vacances, permet à tous, petits et grands de découvrir les Alpes de Haute-Provence et les Hautes Alpes sous différentes facettes. Envie de loisirs, de culture, de nature ou d'activités sportives ? Découvrez les sites qui feront de vous un hôte privilégié avec des avantages exclusifs. http://www.passeport-vacances.fr

Du nouveau... du beau...
Du nouveau... du beau...

Nous avons rassemblé pour vous les hébergements labellisés Gîtes de France depuis moins de 3 mois. Une occasion de découvrir de nouvelles adresses Gîtes de France dans les Alpes de Haute-Provence et quelque soit le type de produit : gîte, chambre d'hôtes, gîte de groupe, city break, ...
 

Portrait de propriétaire
Eric et Agnès PUT
Eric et Agnès PUT
Gîte N° G11346
Eric et Agnès Put travaillent dans la fabrication de pieds & paquets (spécialité de la région)
Type d'accueil
Région touristique
Connaissez-vous le numéro
Votre sélection
Abonnements :
Les nouveaux hébergements
Les promotions
Les coups de coeur
hiver
English version
Contact

Recharger
* Mentions obligatoires
Compte client / Identification
Gîtes de France

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
Le samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Par courrier :
Gîtes de France
Rond Point du 11 Novembre
BP 201
04000 Digne les Bains

Fax : 04 92 32 32 63
Email : Gîte de france 04
+33 (0)4 92 31 30 40
04 92 31 30 40 - Contact - Compte client